• La semaine dernière c'était l'anniversaire de ma Mamoune (ouais "Mamoune" on trouve ça trop mignon avec mon frère et ma soeur ...  #GrosNiais #EnfantsPourToujours ) et on avait acheté ce tissu ensemble il y a quelques mois, alors je me suis motivée pour lui faire un pull en cadeau d'anniversaire.

    Elle a bien voulu faire le top model et elle s'en sort super bien, de toute façon ma mère c'est un avion de chasse. KESKIA.

     

    Pull LOUZE d'anniversaire pour ma Mamoune trop mignonne

     

    Vous avez vu Noeuneouil qui fait décoration? Bonasse aussi hein?

    Pull LOUZE d'anniversaire pour ma Mamoune trop mignonne

    Pull LOUZE d'anniversaire pour ma Mamoune trop mignonne

    Pull LOUZE d'anniversaire pour ma Mamoune trop mignonne

    Ce qui est fun avec une maman comme la mienne, c'est qu'on a envie de rester un enfant pour la vie...

    Bah ouais, vieillir c'est chiant.

    D'ailleurs est-ce qu'on a pas encore un peu du mal à dire qu'on vieillit ? NAN on grandit, on s’encroûtera plus tard.

    Alors voilà moi je fais un GROS BISOUS aux gens qui comme moi, appellent leur mère quand ils ont un peu de fièvre et que c'est LA CATASTROPHE, JE VAIS PEUT ETRE MOURIR, VIENS ME FAIRE UNE BOUILLOTTE ET UN BOUILLON MAMOUNE JE T'EN SUPPLIE !!

    A tous ceux qui regardent encore des dessins animés avec un bol de chocapic en pyjama le dimanche matin et qui n'ont pas vendu leur âme au diable en se forçant à boire du CAFE. Me la faites pas à l'envers, on sait tous que la première fois que vous en avez bu, vous avez fait une gueule chelou.

    Ces personnes qui se sentent noyées sous 15 milliards de courriers nuls de la CAF (ils me réclament de la thunes, c'est insensé !), du Trésor Public (paye tes amendes de 2011, bolasse du parcmètre), de la banque (vous arrivez à échéance de votre offre 18-24 ans, vous allez désormais cracher plus d'oseille, appelez nous !) etc etc etc etc ... Allô Maman, t'as 5 min ?

    Et puis merci à toutes les mamans, les madres, les mamma pour le courage et la patience dont elles font preuve à nous supporter, nous les vieux enfants qui essayent tant bien que mal de devenir grand et de s'dire que la vraie vie, c'est pas si mal finalement. 

    Pin It

    4 commentaires
  • La grosse révolution de l'année dans ma garde robe depuis que je suis arrivée à Paris c'est la veste Grosses Épaules. Je voulais faire un peu style j'suis une workeuse de malade et tout et tout pour en mettre plein la vue à mes collègues. 

    Bon pour dire la vérité, ça ne s'est pas passé tout à fait comme ça...

    Je me suis pointée à mon premier jour de taffe avec la tenue la plus classe que j'avais réussi à trouver dans mon placard : essayée-réessayée la vielle, photo envoyée à tout mon répertoire téléphonique pour avis et validation. Enfin bref, trop fière de moi quoi. Et comme bonne vieille galérienne qui se respecte, je n'avais pas vraiment prévu mon coup pour PARVENIR jusqu'au siège de ma nouvelle boîte. Donc je cours, je me perds, je fais demi-tour, je commence à courir un peu plus vite, je transpire et j'arrive enfin at the Holly Saint Place Fuckin Big Shit (à ce moment là, le bâtiment s'est mis à briller tel les portes du Paradis), débraillée, en grosse transpi et avec la face qui clignotait du rouge manière de dire, "j'en ai bien chié pour arriver jusqu'ici avant 10h!".

    Donc premièrement, l'effet j'arrive plutôt sûre de moi : "je connais le métier les gars..." est un peu tombé à l'eau.

    Deuxième effet Kiss Cool (attention Marion : expression de 1992!) TOUT LE MONDE EST EN COSTARD. OK. Donc je peux remballer mon petit jean gris souris de chez Zara et aller me faire toute petite et misérable en attendant que cette première journée se déroule.

    Le soir même, je me rue au centre commercial Italie 2, je dépense 12 000 dollars en veste, pantalon noir, petit haut classieux et touti kouanti. La meuf qui n'a aucune conviction...

    Et donc, à 26 ans je me rends soudainement compte que je suis encore en pleine recherche existentielle de mon style vestimentaire comme à l'époque où je jonglais entre [ Baggy troué + capsules de bières sur les lacets de mes vans ] et [ Mini Jupe cuir + collant maya l'abeille ]

    Enfin bref, cette petite introduction pour vous présenter ma première veste cousu main.

     

    Spencer de Madame #GrossesEpaules

    Spencer de Madame #GrossesEpaules

    Spencer de Madame #GrossesEpaules

     Et la petite surprise à l'intérieur !!

    Spencer de Madame #GrossesEpaules

    Spencer de Madame #GrossesEpaules

    Ouais la dernière fait un peu Exhib mais je voulais montrer la doublure dont je suis hyper fière parce que le tissu est TROP BEAU !

    D'ailleurs pour ceux que ça intéresse, c'est un coton Sakura Fleurs cerisier Burgundy et Sakura Fleurs cerisier Cream trouvé sur ce merveilleux site

    http://www.avenuedestissus.com

    Pour le reste la veste est faite en sweat gris chiné tout bête.

    C'est un spencer de chez Burda, n°164 d'Août 2013 patron n°106 de ci-dessous :

    Spencer de Madame #GrossesEpaules

    Voilà, je vous rajoute quelques détails en petit :

    Spencer de Madame #GrossesEpaules    Spencer de Madame #GrossesEpaules

    Et puis c'est tout.

    GROS BISOUS

    Pin It

    12 commentaires
  • Pour l'inauguration du rescussitage de ce blog je vous fait part du premier ouvrage réalisé à mon premier cours de couture chez Yannick à l'atelier d'à côté. Yannick, elle ouvre les portes de son petit endroit à toutes celles qui ont envie d'en apprendre un peu, beaucoup, passionnément en matière de couture, confection, patronage, repassage, épinglage, papotage. Je suis bien contente d'avoir découvert ce petit monde, alors pour mon mercredi soir de la semaine : youpi Yannick.

    Pochette pour ranger des trucs 

    Pochette pour ranger des trucsPochette pour ranger des trucs

    Pochette pour ranger des trucs

     

    Ce sera mon cadeau de bienvenue dans cette ville de Paris.

    HA OUI PARIS ! ET BIEN PARLONS EN TIENS !

    Aurait-on pu me prévenir avant de signer le CDI, le bail, et par la même occasion le contrat de cession de mon âme au diable, qu'il te pousse des boutons d'acné dégueu chaque fois que tu prends le métro,

    Que les champs Elysées le dernier weekend avant Noël c'est carrément la guerre civile des touristes où tu as toutes tes chances de te faire écraser entre la cabane à marrons chauds qui sert d'urinoir au clodos et le gros beauf qui est de sortie avec toute sa smala (plus jamais Ô grand dieu), 

    Qu'un paquet de fraises Tagada coûte 38 dollars 50 et que partout ils ont emprisonné les bouteilles d'alcool fort derrière la caisse pour que tu tapes un phare en commandant ta bouteille de passôa fruits de la passion (je déconne je bois des alcool de bonhomme moi !),

    Que tu te fais virer de ta table en boîte parce que tu t'es pas payé un mammouth nabuchodonosor de champagne,

    Cette phrase est beaucoup trop longue, je reprends ma respiration ...

    Que, plus qu'ailleurs, les gens (comprendre : des hommes foutrement sales) s'autorise le droit de pisser PARTOUT y compris sur le distributeur de friandises ou tu viens de t'appuyer sans te rendre compte de l'odeur, bordel de nouille en bois !

    Que prendre le métro bondé avec la gueule de bois et après avoir monté les marches 4 à 4 parce que tu as aperçu la rame se pointer et que t'as pas encore compris que les métros, ici, passent toutes les 2 minutes, est à la limite du respect de soi-même  (Camille c'est pour toi)!!

    C'te folie parisienne ... Je me demande ce que je fous là...

    Ha oui ... les potes. Et ma sœur.

    Love 4ever. <3

    Signé : la parisienne en carton

    Pin It

    5 commentaires
  • Dans la série j'attends le train comme une golbute, je vous présente un top bi-matière en satin et voile semi-transparent.

    Oui je me motive ce mois-ci étant donné que je suis au chômage (c'est un chômage voulu, genre une petite pause entre deux taffes, c'était le bon moment, j'en ai profité voilà tout... je suis pas une feignasse! Et je fais ce que je veux à la fin, arrêtez de me juger). Donc couture à fond pour novembre, sur un fond de plus belle la vie qui passe à la télé, une petite tisane fumante et des chaussettes en laine aux pieds...

    J'ai plutôt l'impression d'être à la retraite...

    Bah je fais des trucs stylés aussi, j'ai une vie hein ..! Faut pas croire.

    Top bi-matièreTop bi-matière

    Top bi-matière

    Vous pensez bien que je n'ai pas trainé mon père à deux séances photos différentes au même endroit, il s'agit donc de la même séance que celle de la jupe patineuse maya. Vous pouvez ainsi m'imaginez en train de me changer sous un pont au milieu des canettes rouillées et de seringues usagées de drogue illicites. C'était folklo, trés glam.

    Maintenant il faut que je trouve un autre spot pour le prochain truc.

    Allez hachta luego les champions du monde!

    Pin It

    3 commentaires
  • C'est reparti pour la couture ! Toujours plus de coutuuuure !

    Oui ça fait longemps que je n'ai rien publié et il y a une expliquation à ça : j'ai démanagé, quitté mon travail, confié mon chat à mes parents (le déchirement), me suis installé chez mes parents pour le mois de novembre en attendant mon nouveau travail à Paris en décembre, j'en profite donc pour coudre à mort. Mon premier ouvrage sera donc : 

    la JUPE PATINEUSE DES MAYAS

    (ouais tout le monde dit "aztèque" alors pour pas trop faire le mouton je préfère dire "mayas". voilà.)

    Pour les photos je vous raconte un peu comment ça s'est passé : avec le photographe (mon daron titi) on a voulu innové au niveau du paysage et attention, nous avons bravé des vents furieux, des éboulements de terrains et des trains hyper mortels pour les faire.

    En vrai, je me suis pelé les miches, j'ai ravagé ma coupe fraichement sorti du salon de coiffure à cause du vent et mon père  s'est doucement mangé en descendant la pente boueuse pour arriver jusque là (soit disant, il est tombé pour éviter de ME faire tomber). La séance a duré 10 minutes chrono parce que le vent c'était vraiment relou.

    Un gros merci à mon papoune ouaich.

    Ci-dessous les photos, je vous demande de ressentir la volonté poétique et rock and roll de l'artiste photographe (ses propos durant la séance le shooting : "Allez on se baaaaarre, on se les pèle, j'ai le pantalon tout boueux et y a un train qui va arriver !!!")

    Jupe patineuse des Mayas

    Jupe patineuse des Mayas

    Jupe patineuse des Mayas

    Jupe patineuse des Mayas

    Jupe patineuse des Mayas

    Et voilà, pour la faire bien fluide, j'ai choisit un jersey assez fin donc elle se porte avec un legging uni bien épais pour pas trop se cailler.

    Allez gros bisous.

     

    Pin It

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique